States of Contemporary Paintings - p1 Anne De Groot (Degann)

States of Contemporary Paintings - Partie 1

Anne de Groot - DEGANN
(du 11 janvier au 20 février 2018)

Anne De Groot (Degann) est une artiste peintre Hollandaise, née en 1989 et diplômée de la Hogeschool voor de Kunsten. Dans les séries de peintures présentée, l’artiste traduit différents questionnements personnels par des portraits aquarelles.

The “I do not know" et "story of I" sont des séries de peintures dans par lesquelles l’artiste liquéfie la figuration pour en extraire sa symbolique analytique. 

En effet, Anne s’intéresse à notre perception, plus précisément ici, à celle que nous avons des être qui nous sont familiers, et comment celle-ci s’altère en fonction de nos vécus avec ceux-ci.

L’artiste nous propose une esthétique des affects produits par nos interactions humaines. 

À l’heure où nos écrans sont la condition sine qua non de nos vies sociales, il est important de s’interroger sur l’impact émotionnel que peuvent produire sur nous toutes nos relations intrinsèquement non virtuelles. 

Anne semble utiliser autrui comme outil de son introspection. Notre entourage est-il un miroir nous renvoyant une image difforme de nous-memes ou inversement, sommes nous à ce point affecter par notre entourage que nous les déformons quand on ne peut se calquer positivement à eux ?

Pour “story of the “I””, Anne a naturellement débuté sa quête en s’inspirant de ses anciennes photos de famille. Certaines d’entre elles représentent des relatifs qu’elle n’a jamais eu l’occasion de rencontrer. L’artiste nous confie que l’intérêt de sa démarche se situe dans l’elevation de se fameux “I”. Ce “je”, qui guide en quelque sorte les esquisses, qu’elle peut refaire à l’encre encore et encore,  jusqu’à ce que le rendu se rapproche de l’essence des sentiments que les clichés familiaux lui procurent.

Selon les mots de l’artiste “By trying to catch the abstract concept of a feeling, I seek to let go of the aesthetic values tied to representation. I care about approaching the essence of a feeling.”

Exposer ces deux series en particulier donne le ton de cette série de rencontres. Alors que le monde se dématérialise, les artistes peintres continuent de donner sens, avec des outils dits traditionnels, aux mutations de notre société mondiale.

 

Curatrice : Yasmine Laraqui