La galerie est ouverte tous les jours de 11 à 19h. 

Sur rdv le lundi et le dimanche

Prendre rendez-vous pour une visite au 06 36 07 66 62


designer l'art contemporain durable

du 6 au 28 Octobre 2017

Avec ; Ramia Beladel, Khalil Minka, Emmanuel Mooner, Hugo Jourdan, Alessandra Desole, Zahra Sebti et Daniel Brokstad

 
giphy (3).gif


Collectors nights - 1st edition (27-28-29 Sep 2017)

giphy (2).gif
 

Pour accompagner les expositions, Dasthe Art Space vous propose chaque mois trois nocturnes appelées les “collectors nights”.

Le concept est né des constats suivants ;

  • le public marocain a besoin d’un discours pour appréhender les oeuvres contemporaines (comparées aux modernes, plus décoratives).
  • Le monde de l’art continue de sembler opaque, intimidant ou superficiel a une majorité de consommateur de la culture pop marocaine et mondiale.
  • L’achat d’art contemporain n’est pas encore ancré dans la culture des consommateurs.

“Les conteurs et les montreurs”, la première exposition de Dasthe, a regroupé 10 artistes contemporains de la scène émergente marocaine. 
Voir catalogue et textes.

Dasthe prend le pari de miser sur la nouvelle scène parce que nous comprenons que les jeunes artistes sont les plus disposés à nous representer internationalement. D’abord parce qu’ils ont compris les outils et la langue du marché mondialisé, ensuite parce que les artistes nés dans les 80’s et 90’s ont une culture “globaliste” intrinsèque avec laquelle ils ne limitent plus la résonance de leur discours esthétique au sol national seul.

Voici le déroulé des collectors nights ; une visite guidée incluant une de explication de chaque pièce, de leur prix et quelques éléments autobiographiques clés de l’artiste.



Les conteurs et les montreurs

du 6 au 28 Septembre 2017

Avec Salim Bayri, Ramia Beladel, Nafie Benkrich, Ihsane Chetuane, Said Mohamed Echair, Abdelaziz Harraki, Laila Hida, Talal Ibn Khatib, Lina Laraki et Hicham Matini.

 
 
giphy (1) (1).gif

 

Les conteurs et les montreurs regroupe 10 artistes emergents marocains. La génération Y, le cul entre le post-modernisme et le trans-humanisme , qui nous raconte avec la simplicité nonchalante dont nos prédécesseurs nous ont taxé - tagué, la réalité qui est la leur.